Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

Linkin Park, la chasse est ouverte.

Posted on by Orell

Dans la liste des groupes que j'aurai aimé voir sur scène avant de mourir, il en reste peu finalement. 23 ans de concerts, ça occupe ! Un groupe trônait en haut de cette liste: Linkin Park. Leurs shows sont très réputés. Les vidéos sur youtube me donnaient la bave aux lèvres (j'écris ce billet avec en fond leur concert au Rock am Ring). Par chance, leur Hunting Party Tour s'arrêtait à Paris ! Alors, ont-ils été à la hauteur de leur réputation?

Direction Bercy Arena la mythique salle de concert actuellement en cours de rénovation. Position GPS de siège: gradin G, ligne 8 place 48 et 49 pour Tata Valoche. Mes autres compagnons de soirée Lapin et Titi étaient un peu plus dans les hauteurs. La salle se remplit petit à petit. Le public est plutôt mixte. Une majorité de trentenaire / quarantenaire dans les gradins et les moins de 25 ans en fosse. On a même aperçu une Pikachu (si toi aussi tu l'as vu tape dans tes mains... je te vois derrière ton écran). Bref...19h25: c'est au tour d'Of Mice & Men d'officier. Je suis contente de les voir car j'avais raté leur passage à la Flèche d'Or en juin dernier. 30 minutes bien exploitées qui nous donne un bel échantillon de ce que le quintette de metalcore californien sait faire. Ils ont trois albums à leur actif qui valent le coup de jeter une oreille (repose ce couteau). Ils repassent à la Machine du Moulin Rouge en Mars 2015, j'ai bien envie d'y aller (et d'apporter mes chemises)!

Et maintenant 30 minutes d'entracte.

T'as vu, je mime bien la pause? non? Bon ok...

20h25 rien (alors que ça devait être le début du show)

20h35 rien mais on est allé faire pipi. C'est important.

20h45: Début des hostilités ! C'est sur une scène assez sobre que Linkin Park fit son entrée au son de Catalyst et Requiem. Et là: la claque. Un pur gros son fait se soulever Bercy. Le groupe nous emporte dans son live pour ne plus nous relâcher avant 1h40. Ces gars sont des bêtes de scène maitrisant leur instrument à la perfection (ou presque ça va c'est bon les puristes). Les voix de Chester et Mike s'entremêlent à merveille. Les chansons défilent, le public les reprend en coeur. Une vraie communion s'installe. Le groupe est heureux. Chester ira même faire des câlins mouillés (il a retiré son tee shirt après trois chansons) à quelques chanceux du premier rang (on vous déteste. Cordialement. Bisous). Ce mec est impressionnant. Pendant certains break on le verra même en coulisse faire des pompes. Une vraie pile électrique qui ne s'arrête jamais. Côté Setlist, elle est intense. Au programme 3 actes (merci à toi qui l'a prise en photo et l'a envoyé sur twitter). Le nouvel album qui était taillé pour la scène est mis à l'honneur mais les anciens titres ne sont pas pour autant oubliés. Ils ont tellement de tubes! Ils vont pratiquement tous les jouer même un petit bout. Et je dois l'avouer le medley Leave Out all the rest / Shadow of the Day / Iridescent m'a donné la larme à l'oeil. Bon ok je pleurai à chaude larmes... c'est l'émotion, le festival, toute cette pression.

22h25 fin du show . Le groupe restera quelques minutes à saluer, envoyer tout ce qu'ils pouvaient (médiators, baguettes, bisous...) et récupérer quelques petits cadeaux (et numéro de portable...) Mention spéciale au fan club qui avait distribué dans la fosse des affichettes "merci". Même si le show s'essoufflait un peu sur la fin, ils sont à la hauteur de leur réputation. C'est très intense et festif. C'était ce dont on avait besoin!

...Et une fois n'est pas coutume mais ce billet est dédié à mon Lapin et à ma Tata Valoche. Je vous aime putain! (et chatte avec les doigts).

OreLL

Linkin Park, la chasse est ouverte.

Comment on this post