Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

Gojira, Les Enfats sauvages font résonner leurs cris au Bataclan

Posted on by Orell

Gojira, un nom qui ne parlera pas à tout le monde et pourtant. C'est un des groupes de métal bien de chez nous les plus célèbre à l'étranger. Je me devais de les voir au moins une fois sur scène pour comprendre ce phénomène. Même si le death métal ce n'est pas trop mon truc, Death to all but metal! Let's do it!


Au menu de cette soirée du 9 avril, trois groupes sinon rien. Il fallait donc arriver tôt. 19h Krueger se jetait en piste. Ils sont suisse. De Lausanne. Le Bataclan est un peu vide pour l'instant. Le Son est très moyen. Malgré sa pêche, sa belle gueule, son énergie, j'aime pas trop le chant. Les mélodies entamées par le reste du groupe passent mieux. Les petits suisses (désolée il fallait que je la fasse) se démènent sur scène. Leur chanteur survolté court partout et finira dans la fosse pour chercher les gens qui restent timidement au fond de la salle. Il chantera même un morceau au milieu de la fosse. Le public parisien est difficile ce soir. Il va nous en falloir plus.


Deuxième groupe à se lancer: Hypno5e. Autre ambiance. Plus de monde. La scène est très sombre. Tout comme le light show qui suivra. Je n'ai pas vu leurs têtes! Je crois que c'est leur marque de fabrique. Première note et c'est déjà un peu plus costaud que Krueger. Gros bémol: le chant. Encore! Déjà on l'entend à peine et surtout: ils vont nous rajouter quantité de voix féminine lyric sur bande. C'est leur style métal expérimental qui impose cela. Ils n'auront aucun mot pour l'audience. Les gars sont dans leur monde sur scène. Ils sont là pour jouer merci au revoir.

La préparation du plateau pour Gojira est un peu longue. Mais à 21h précise. Extinction des feux. Ils sont ponctuels. Dès que les lights s'enclenchent et dévoilent l'artwork du dernier album en déco de fond de scène, c'est l'hystérie. Et au déclenchement du son: c'est la guerre. Le groupe prend possession de nos corps et ce sont eux qui vont donner le rythme à tous nos organes pendant une petite heure. Sentir son corps trembler au rythme de la batterie, se sentir vivant, c'est trop bon!

On est en fosse au fond à droite, proche de la console et je dois dire que le son est bien mais pas top. Surtout la voix. (De toute façon après avoir vu Riverside, la barre est tellement haute...). A hurler comme cela tous les soirs, je suis sûre que Joseph Duplantier est un mec très agréable à fréquenter. Pas besoin de thérapie pour lui. Il la fait à chaque concert. Mario, son frère, est tout aussi impressionnant derrière sa batterie. Ils échangeront de place le temps d'une chanson. Et devant un micro, il assure pas mal le bro'!

Ils ont l'air heureux d'être là et assez surpris qu'il y ait autant de monde. Serieusement? Vous remplissez à l'aise 2 Bataclan, soit 3000 personnes, la prochaine fois offrez-vous un Zénith! Paris est là, Paris vous aime! Mais 1h15... C'est abusé! Surtout quand vous avez 5 albums à votre actif.

OreLL

Gojira, Les Enfats sauvages font résonner leurs cris au Bataclan

Comment on this post