Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

Parce que ça nous aMUSE

Posted on by Orell

(T'as vu la recherche poussée de titre! Je vais engager un auteur de titre je crois...)

Le meilleur moment pour parler d'un concert c'est quand c'est encore tout frais, non? J'ai à peine enlevé mes Converses que mes doigts pianotent déjà sur mon Macbook (c'est quand que les marques te payent pour parler d'elles?! Quoi? Mais si les poules ont des dents...!).

Donc ce soir MUSE jouait à Bercy! Premières impressions comme ça à chaud j'ai envie de te dire ENORME! C'est trois petits gars originaires de Teignmouth en Angleterre n'ont rien à envier aux grosses productions made in USA. Ils voulaient un show comme jadis l'ont fait leurs semblables britanniques Pink Floyd avec The Wall , ils l'ont eu!

Avec mon pote Nico nous attendions ce concert depuis tellement longtemps. Cinq ans au moins. Nous les avions ratés à leur dernier passage en France au Stade de France. Cette fois-ci nous avons eu les places de justesse grâce à une organisation top élaborée et à notre Tata Valoche (we will always love you !). Il faut savoir que le jour de la mise en vente, en moins de dix minutes, tout est parti! Muse ça se mérite.

Nous sommes arrivés à Bercy vers 18h30, ça rentrait doucement. La mission: trouver des places assises côté gauche. Pourquoi donc? Parce que c'est de ce côté que Matthew notre Bel-ami (Mais si j'ai le droit de la faire, je n'ai pas épuisé mon quota de jeu de mot pourri) chante (et est-ce qu'il la porte aussi à gauche?! M'enfin! Cela ne nous regarde pas!). Bercy est déjà bien rempli. The Joy Formidable vont pouvoir ouvrir le bal.

Ils sont trois et pour une fois le batteur est sur la même ligne que la chanteuse-guitariste et le bassiste. Musicalement ça passe assez bien. Ils ont une bonne énergie. La petite chanteuse blonde est très péchue et virevolte dans sa jolie robe rouge avec sa grosse guitare. Petit bémol: sa voix. Il faut dire que le son n'était pas là pour l'aider. Sur album c'est déjà bien mieux! Ils nous régaleront tout de même pendant les 45 minutes réglementaires attribuées habituellement aux premières parties.

Place au show(biz)! Place à Muse! 1h45 de bonheur! Pour la setlist c'est par . Leur dernier album The 2nd Law était bien sûre à l'honneur. Ce qui était surprenant c'est que le public connaissait déjà quasiment toutes les chansons par coeur, les nouvelles comme les anciennes. Et puis l'ambiance était dingue. Les gens des gradins se sont levés dès le début pour ne quasiment plus jamais se rassoir. Ce que j'adore à un concert c'est que nous étions tous là, réunis pour la même cause: le Rock n Roll!

La scène ressemble à une mini arène, voir à une piste de jeu de roulette de Casino. Il y a des écrans partout. Nos trois (+1, ba oui pendant la tournée ils sont quatre en fait) petits anglais s'en donnent à coeur joie! Le clou de cette scène ? La pyramide d'écrans qui monte, qui descend et qui s'inverse! C'est vraiment superbe.

Chaque chanson est conçue comme un tableau. Il y a un gros travail au niveau des lights et des arrangements avec les chansons. Le tout est millimétré à la seconde près. Du coup c'est ça qui empêche au groupe de partir un peu, de laisser les chansons s'envoler, d'improviser et se faire emporter. C'est bien fait mais... Il manque un grain de je ne sais quoi qui te fait dire que tu as vraiment connu... le Paradis!

On prend quand même bien notre pied (check la souplesse!) C'est tellement intense qu'on voudrait que ça ne s'arrête jamais. Des frissons dans tout le corps. Le coeur qui bat si fort qu'il pourrait percer notre cage thoracique. Et même quelques larmes couleront pendant Madness (le texte me touchant particulièrement). "Follow me" a suivi et là c'est mon Nico qui était aux anges!

Après 1h10 la pyramide s'abat sur le groupe. Fin de leur première partie. Le premier rappel se fera avec le hit techno: Isolated System (MA chanson pour aller courir! ) Au relevé de la pyramide on peut voir que le batteur a une nouvelle tenue. Une sorte de jogging moulant rouge digne des costumes de Star Treck (et là je pense immédiatement à mon obsession du moment: The Big Bang Theory. Sheldon tout ça. Désolée). On pense surtout qu'il doit transpirer et crever de chaud là dedans!

Autre grand moment: Knight of Cydonia! Pourquoi ? Parce que c'est à cause de cette chanson que j'ai acheté le jeu Guitar Hero. Le jour où je suis arrivée à la débloquer et à la jouer restera à jamais gravé dans ma mémoire (True story!)

Le concert s'est achevé sur un magnifique Survival, la chanson que Muse avait écrit et interprétée pour les JO de Londres cette année. Puissante! Très très bon! Nous sommes sortis de Bercy complètement ébétés, les pulsations cardiaques au max, le sourire aux lèvres, et pas la moindre envie de rentrer pour dormir. Nous venions de vivre un truc. Un truc énorme. C'était peut être ça le bonheur.

Orell

Parce que ça nous aMUSE

Comment on this post