Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

Right now there is no death. We are all alive!

Posted on by Orell

C'est pas moi qui l'ai dit c'est Billie Joe Amstrong le leader de Green Day ! Ce concert s'annonçait fait pour moi ! J'ai pu assister à mon premier live dans un lieu d'exception : les arènes de Nîmes. Pour une affiche de qualité : Volbeat, Black Rebel Motorcycle Club et Green Day ! Merci le Festival de NÎmes !

Bon par contre on ne rigole pas aux arènes, pas le droit de rentrer avec des bouteilles fermées, de la drogue, des objets dangereux, les places sont numérotées, contrôlées et tu t'assois où on te dit sinon...c'est la fosse aux lions! Le lieu est juste magnifique et mythique. Je ne suis pas sûre qu'il en existe d'autre comme cela. Billie Joe aura l'occasion de dire que c'est le plus bel endroit où ils ont pu jouer de toute leur tournée.

19h30 pétante on n'est même pas à notre place que le gros son des danois de Volbeat fait déjà trembler les arènes. Ils valent le détour ! C'est Metallica qui rencontre Elvis et Johnny Cash! Il fait encore jour et les arènes ne sont pas pleines mais qu'importe ils vont jouer 30 minutes et foutre le feu au public ! Quelques titres de leurs crus et quelques reprises histoire de: Johnny Cash, MotorHead, Rammstein etc. J'ai trop hâte de les revoir à Paris dans une petite salle (le 25 octobre au Bataclan soyez-en).

20h30 c'est au BRMC de prendre possession du public. Eux aussi auront le droit à 30 mn réglementaire et pas une de plus. Le son est propre mais ce n'est pas la même ambiance. BRMC ça joue, point. Faut juste apprécier la musique. Ils ne sont pas là pour amuser la foule. Même si moi j'aime bien (je les avais déjà vu au Trianon), on sent bien que le public suit moins et attend impatiemment la suite.


La nuit commence à tomber sur les arènes. 21h30 un lapin rose monte sur scène pour tester les cris et applaudissement de la foule. Pas mal! Green day peut arriver. A peine ont-ils mis un pied sur scène que tout le monde se lévera pour ne plus s'assoir pendant plus de deux heures.

Je ne connais pas bien ce groupe. Le punk rock californien ce n'est pas mon truc. ça ne l'est toujours pas d'ailleurs. Mais eux ont vraiment le sens du show, de l'entertainment. La foule connait leur tube par coeur et au moment de "Boulevard of Broken Dreams" Billie Joe n'en reviendra pas et se prosternera devant nous.

Ils ont énormément d'albums à leur actif et viennent d'ailleurs de sortir leur triple: Uno! Dos ! Tre! (Maria?) Même si la plupart des chansons font moins de 3 minutes, ils ont de quoi alimenter la soirée (la setlist est ).

T'as un peu l'impression de voir des grands gamins sur scène . Surtout Billie. Tout content de lui, il a sorti ses joujoux. Un lance-eau, un lance-PQ et un lance-tee-shirt!
Un vrai gosse ! Mais il veut que ça bouge et n'arrêtera pas de demander à l'audience de "Let's be crazy" "jump" "sing" . Tout le monde suivra et ça créera une belle osmose dans ce théatre antique.

Autre moment fort de la soirée, il fera monter sur scène un jeune homme, il lui collera sa guitare dans les mains pour qu'il reprenne avec eux "Longview". Le gamin s'exécutera et fera même le show! Super à l'aise comme s'il avait fait ça toute sa vie! Le groupe restera scotché. Nous aussi. C'est un Billie Joe médusé et agréablement surpris qui lui a offrira sa guitare (c'est plus tard que j'appris qu'il le faisait régulièrement... et parait-il qu'en fait une fois en coulisse il la reprend et lui en donne une toute pourrie ahah mais cela ne nous regarde pas).

Ce 10 juillet restera dans mes plutôt bon moment de live! Vivement la rentrée!

OreLL

Right now there is no death. We are all alive!

Comment on this post