Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

Saez met le Zénith à genoux

Posted on by Orell

C'est pleine d'appréhension que Roukye et moi sommes allées voir Saez au Zénith. Il faut dire que les derniers albums ne sont pas dans mes préférés (je ne les écoute jamais en fait). Mais j'avais pris les places bien avant qu'ils sortent. Et puis lui et nous c'est une histoire qui date alors nous ne pouvions quand même pas rater ça.

Le concert est annoncé pour 20h. A priori, pas de première partie. Arrivées à 19h on a donc le temps de boire une bière des bières pour se mettre dans l'ambiance. Le public qui arrive peu à peu est très varié pour une fois. On peut y voir tous les âges, tous les sexes, tous les styles. Saez rassemble. À noter qu'il n'y a aucun stand de merch. Il est pas là pour vendre ses CD, des tee shirts ou des pin's. Respect.

20h40 les notes classiques d'une chanson de son album God Blesse retentissent. Les lumières s'éteignent. On prend une grande inspiration. Comment va-t-il être ce soir? C'est seul en scène guitare à la main qu'il fera son entrée. Il a changé (pour ne pas dire: il a mangé le Petit Prince). Le look assez négligé. Le cheveux mi-long et gras, le visage caché dans sa grosse barbe, un col roulé moulant laissant apparaître un corps tout empâté, un jean déchiré (il semble avoir les mêmes depuis le début de la tournée, no comment)... Les éclairages sont assez faibles (bon courage aux photographes) est-ce fait exprès? Sûrement... Et puis maintenant, il a un pupitre (des problèmes de mémoire?).

Il sera rejoint dès la 3ème chanson par un accordéoniste. Ce sera la nouveauté de cette tournée. C'est assez original et cela donne un autre goût à ses textes. C'est plutôt réussi. Marie prend d'autres allures et quand il entamera "parce que j'aime regarder la jupe qui fait tourner mon entier" mon coeur s'est de nouveau serré. Il a des phrases comme ça qui me touchent plus que d'autres. (Va comprendre Charles).

Et puis il a commencé Elle était profonde (ou Boléro) qui n'est pas sur les albums. C'est à ce moment-là que tout le groupe est entré en scène. Grace au site Saezlive, je la connaissais déjà et je l'adore. J'aime son rythme et le texte. (Mes poings ne serrent plus que pour serrer l'enfer - Je n'ai peur de personne je peux mourir demain).

Tout le Zénith est en transe avec une grosse envie de crier Amen à chaque phrase. Le triptyque Cigarette - Voici la mort - Massoud est juste à tomber. Saez a un tel pouvoir sur nous. Et c'est à chaque fois pareil. Comment expliquer ce charisme? Beaucoup de gens emploient les mêmes termes quand ils parlent d'un de ces concerts: gourou, messe, secte, chaman, etc. C'en est presque terrifiant.

Ils vont jouer près de trois heures. C'est assez rare pour le souligner. Qui joue autant de nos jours? Personne. La setlist sera plutôt variée avec un peu de chaque album et surtout pas trop de chansons larmoyantes. Ses musiciens sont vraiment excellents et ils le suivront sur toutes ses demandes de changement de rythme, de setlist ou autre.

Un entracte de 20 mn sera imposé par les organisateurs. Et au Zénith, c'est pire, c'est qu'il nous colle de la pub comme au ciné! Damien sera assez dégoûté et nous fera part de son opinion à son retour sur scène ("Même moi qui est passé mon temps à les fuir ces putains de pubs tv ou pubs en tout genre. Même dans l'antre de l'antre de la bête il faut que ça revienne. C'est une maladie").

Après avoir passé la première partie en gradins, il était temps de descendre dans la fosse! Et il était temps également de passer au whisky-coca pour être solidaire avec Damien qui carbure à ça depuis le début du show. Il fumera pas mal aussi sur scène. Du coup, tout le Zénith était fumeur ce soir (mais Fumer, c'est mal!). Fils de France déclenchera l'hystérie suivi de la magistrale Ma petite couturière agrémentée d'un nouveau texte revendicatif, fidèle à lui-même (putain faudrait prendre les armes).

Après tout ça il fallait calmer le jeu. Il finira avec ses chansons plus lentes mais toutes aussi puissantes: Marguerite, Putain vous m'aurez plus, On n'a pas la thune et la très belle (et ancienne... 10 ans déjà) J'veux qu'on baise sur ma tombe. Le Zénith chantera tout le texte. Je suis sûre que là nous aurions tous souhaité que "L'éphémère devienne éternité". Intense.

Damien qui d'habitude est assez loquace a peu parlé ce soir mais il semblait ému. Il a fini a genoux pour nous remercier de notre fidélité. Et puis il s'est passé une chose incroyable que je n'avais encore jamais vu: tout le Zénith s'est mis également à genoux. Merci Monsieur Saez. C'était beau. A la prochaine.

OreLL

Saez met le Zénith à genoux

Comment on this post

klein arnaud 04/20/2013 22:27

concert plus qu'étrange et très peu apprécié pour ma part.