Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

They are Shaka Ponk, we are monkeys!

Posted on by Orell

Hier soir, Shaka Ponk a fait trembler l'Olympia! Sur l'échelle du "Putain de concert de ouf" ils ont atteint des sommets! C'était bien plus qu'un concert!

Je les écoute depuis longtemps déjà. J'ai pu les voir dans différentes salles: Nouveau Casino, Bataclan, des festoches et même le Cac Georges Brassens de Mantes-la-Jolie! (ce soir là j'avais pu les approcher de près car j'avais le Pass Backstage). C'était en 2008 et à cette époque Sam n'était pas encore sur scène avec eux. Elle n'était pas loin comme elle le raconte ici . Quelle belle évolution! Ils sont arrivés à un niveau qui a de quoi faire pâlire de jalousie les grosses productions américaines! Je les vois déjà à Végas ! (ils pourraient même remplacer la Céline?)

Quelques mots sur le groupe d'ouverture? Vite fait alors parce que je n'ai pas du tout accroché. Wave Machines. Ils sont anglais. Et ça ressemble à... du Prince qui chanterait du Dépêche Mode. En Pire. Je vous laisse imaginer (mais qui choisi les premières parties?!).

L'Olympia est sur-blindé. Le public est très hétéroclite. C'est incroyable comment ce groupe rassemble toute sorte de gens. J'ai même vu des tous petits d'à peine dix ans (et qui va porter bout'chou sur ses épaules et boucher la vue à tout le monde pendant le concert?). Placement stratégique, au fond, pour être surélevé et bien voir la scène. On laisse les jeunes s'amuser, pogoter et sauter devant (#teamMamie).

Le groupe est monté sur scène à 21h pour presque deux heures d'un show époustouflant. Ils sont classes tous les six dans leur costume noir et cravate jaune. Enfin au début. Autant te dire que dès la deuxième chanson Frah était déjà torse nu et au bout de vingt minutes c'était tout le groupe! (Shaka, c'est show! Krr krr krr).

La setlist est la même que partout il me semble. Il faut dire qu'avec toute l'infrastructure audiovisuelle utilisée, cela laisse peu de place à l'improvisation. Tout est travaillé au millimètre près. C'est vraiment très très bien fait. Et là tu te rends compte de l'énorme boulot qu'il y a derrière en terme de création, conception et répétition! Chapeau bas messieurs-dame!

Ils sont tous très à l'aise sur scène et se donnent à fond! Ils prennent leur pieds à nous faire bouger, chanter, sauter! C'est même assez sportif devant! Leur son s'y prête tellement bien (plusieurs de leurs chansons font d'ailleurs parties de ma playlist "prends tes baskets et remue la tête").

Frah finira plusieurs fois dans le public. Notamment à la fin accompagné de son caméraman et de Sam! C'est trop des foufous! J'ai beaucoup aimé aussi le duel de batterie entre Goz leur singe virtuel et Ion. Shaka c'est ça! Un univers incroyable et aussi un langage. Même s'ils chantent surtout en anglais, ils s'amusent à parler français, espagnol, esperanto (va voir leur page facebook c'est nawak) (mais si "nawak" c'est dans le dictionnaire... et au scrabble c'est mot compte triple! #teamMauvaisefoi)

Ce soir ils seront au Zenith de Paris, demain au Bataclan. Ils ont aussi annoncé que leur concert de Bercy qui clôturera leur tournée sera différent et encore plus GRAND. Si vous ne savez pas quoi faire le 5 janvier, viendez !

Orell

They are Shaka Ponk, we are monkeys!

Comment on this post